3 questions au duo Krismenn / Alem

Le chanteur breton Krismenn répond à nos questions à l’occasion de la sortie de son EP enregistré en duo avec le beatboxeur Alem.

Pourriez-vous vous présenter ?

Nous sommes un duo alliant le chant et le human beatbox. Le chant est parfois du kan ha diskan ou des gwerzioù mais également du rap. Nous avons fait nos premières scènes en fest-noz, chose que nous faisons encore régulièrement, mais nous faisons également beaucoup de concerts.

Quelles sont vos influences, sources d’inspirations ?

Le travail d’Erik Marchand est pour moi un véritable exemple : apprendre le chant local en profondeur avec les anciens avant d’aller confronter son art à des musiciens issus d’autres cultures. En ce qui concerne le répertoire fest-noz notre base est bien sûr le kan ha diskan.

En ce qui concerne la partie beatbox nous sommes très influencés par la musique électronique et en particulier le dubstep mais nous nous inspirons également d’autres styles comme la trap music ou le drum and bass.

Pour le rap, j’écoutais beaucoup de rappeurs américains avant mais depuis quelques temps je suis influencé de plus en plus par les rappeurs anglais et la grime music. L’idée du duo n’est pas forcément de coller un rythme électro sur du chant breton, quand Alem beatbox sur de la gavotte il joue véritablement de la gavotte avec les variantes rythmiques qui étaient faites par les anciens chanteurs. On a passé beaucoup de temps à étudier et à décortiquer les différentes ornementations du chant breton, elles ne sont pas forcément audibles quand on y prête pas attention mais je trouve que le beatbox peut les mettre en valeur.

Quelles sont vos actualités, projets ?

Nous venons de sortir un EP (5 titres) et cette année nous sommes soutenus par le dispositif Label charrues. Dans le cadre de ce dispositif nous allons faire une tournée de concerts gratuits dans quelques SMACs de Bretagne. Nous avons travaillé notre set spécialement pour le concert et nous avons très hâte de le présenter au public.

Nous allons jouer principalement en festivals et scènes de musique actuelles mais également dans des ambiances plus intimistes comme au Théâtre de l’Arche à Tréguier ou le Théâtre des Abbesses à Paris.

Cette année sera également l’occasion d’inviter d’autres musiciens à se joindre au duo comme Ilyas et Parveen Khan avec qui nous avons déjà travaillé dans le cadre d’une création pour Yaouank , nous allons également faire une création pour le festival le grand soufflet avec l’accordéoniste Lionel Suarez.

Que pensez-vous de la scène bretonne actuelle ?

Il commence à y avoir de nouvelles choses qui apparaissent en fest-noz et ça fait du bien! Quelques groupes osent sortir du modèle des groupes des années 70-90 et choisissent des instruments différents, de nouvelles influences, tout ça en connaissant vraiment le répertoire local (pour en citer quelques uns : Barba Loutig, Ndiaz, le trio NRV…) .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *