3 questions à Gwen K Syndicat

Gwenael Kivijer répond à nos questions à l’occasion de la sortie de l’album “Ce que je vois dans mon verre” de Gwen K Syndicat.

Pourriez-vous vous présenter ?

GWEN K SYNDICAT est né il y a trois ans autour du chanteur et accordéoniste Gwenael Kivijer avec le premier album “La liberté m’enchante” qui a obtenu les BRAVOS de Trad Mag.

Depuis, un long chemin fait de concerts en France et au Québec a su fait mûrir notre musique. Celle-ci est supposée être axée des musiques et chansons de Bretagne et d’Irlande mais nous aimons également nous promener vers l’Ecosse,  le Québec et la Nouvelle-Ecosse. Aujourd’hui nous sommes cinq compagnons pour ce nouveau voyage. Notre second album sorti en février 2015 s’intitule “Ce que je vois dans mon verre”.

Quelles sont vos influences, sources d’inspirations ?

Les influences ne sont pas des groupes de musiques, mais des musiciens “référents” qui ont marqué mon parcours musical et mes choix esthétiques.

Pour la Bretagne : Patrick Lefebvre, Yann-Fañch Perroches, Yann-Fañch Kemener, Annie Ebrel, Marel Guilloux, Régis Huiban, Fañch Landreau, Jacky Molard, Charles Quimbert, Yannick Gargam…

Pour l’Irlande, l’Ecosse et la Nouvelle-Ecosse : Jerry Holland, Tommy Peoples, Brenda Stubert, la famille Beaton, Martin Hayes, Alasdair Frazer et tant d’autres que la liste serait infinie…

Quelles sont vos actualités, projets ?

L’album vient tout juste de sortir avec une nouvelle équipe. Se rajoutent au trio Loïc Bléjean au Uillean pipes et Fred Bouley au violon. Le quintet a un gros son et il a désormais une nouvelle identité qu’il faut défendre.
Nous tournons essentiellement en trio pour l’instant et nous sommes en train d’attendre des réponses de salles et de festivals pour le quintet. Il y a forcément un temps de latence, mais nous sommes confiants.

Pochette de l'album "Ce que je vois dans mon verre" de Gwen K Syndicat

Pochette de l’album “Ce que je vois dans mon verre” de Gwen K Syndicat

Que pensez-vous de la scène bretonne actuelle ?

Je pense que les chanteurs et les sonneurs binioù-bombarde qui sont pour beaucoup des sources inépuisables d’inspiration pour les musiciens bretons ne sont pas suffisamment mis en valeur dans les festivals, dans les festoù-noz et dans les salles de spectacle de Bretagne.

Pour acheter l’album : http://www.coop-breizh.fr/ecouter-2/musiques-2/celtiques-50/cd-gwenn-syndicat-ce-que-je-vois-verre-6297/zoom-fr.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *